Le samedi 06 juillet s’est déroulé à “L’antre 4 murs” à ROCHESSON la première édition du "DEB’WATTCORE Festival".

Un énorme pari tenté par l’association vosgienne qui proposa un festival 100% rock avec la participation de 7 groupes en provenance de la Moselle, des Vosges, de la Meurthe et Moselle et de l’Alsace.

C’est le groupe bressaud T.H.C. qui a eu l’honneur d’ouvrir ce festival dans une ambiance festive et décontractée où dès 18h00, quelques 50 personnes prirent déjà possession des lieux. CHEEKY de CORNIMONT avec son "Punk Skatecore" bien à lui et digne des grands groupes de ce style, monta à son tour sur scène pour le plus grand plaisir des spectateurs de plus en plus nombreux au fil des heures.

20h00 sonnent ensuite au clocher du village, la pluie commence à tomber ce qui permet à STUD, groupe de "Hardcore" de NANCY de rassembler plus de 100 personnes au sein de “l’Antre 4 murs”. Les esprits et les corps commencent à se défouler lorsque le chanteur salue la foule et demande au public de bouger et de se déchaîner ; les cheveux volent, on saute sur place et les plus audacieux trouvent l’ingénieux moyen de se suspendre aux poutres de la gargote bien nommée. Le groupe de "Hardcore" nancéien chauffa donc admirablement la salle pour ensuite laisser place à HEADUST, le groupe de "Brutal Core" de référence originaire de GERARDMER. Les éclaircies de la soirée n’ont même pas donné envie de retourner dehors, au contraire, on continue à entrer ! La petite salle Rochenate est bondée pour le plus grand plaisir des musiciens qui s’en donnent à coeur joie. Avec l’énergie qu’on leur connaît HEADUST déchaîna le publlic.

Le festival continue donc à monter en puissance. En effet, les 5 molosses de SUFFER REIGN, nous arrivant tout droit de METZ et qui produisent un "Brutal Death" fort et puissance, déchirèrent la scène. La salle est bondée de près de 150 personnes et l’on continue à entrer !

Il est 23h00, place au "grind", maître mot de la soirée avec INNER HATE de MULHOUSE et les célèbres BLOCKHEADS. Il va donc sans dire que dès les premiers accords d’INNER HATE, le tumulte se produit. Impossible de faire un pas sans danser et s’agiter. Mais c’est lorsque les BLOCKHEADS prirent possession de la scène vers 00h00, que le positionnement vertical propre à l’humain est totalement remis en cause. Les personnes du public voltigent de bras en bras, il pleut des slams, tous montent sur scène pour se jeter dans la foule, le chanteur n’en perd pas une miette et en profite également. Le batteur est déchaîné, on ne peut plus l’arrêter, il martèle sa batterie encore et encore avec la précision d’un métronome et la rapidité d’une mitraillette. A la fin de cette prestation endiablée et sportive, les potards sont à fond dans le rouge et le chanteur s’empresse de saluer le public et de remercier les groupes et l’organisation. “Malgré la pluie et de nombreuses manifestations, en l’occurrence les Eurockéennes et Solidays, nous sommes dans l’ensemble assez satisfaits... En effet, réunir entre 150 et 200 personnes au coeur d’un petit village n’est pas une mince affaire, mais ceci nous prouve bien que la musique est un état d’esprit, elle est partout on l’on veut qu’elle soit !”, affirme sereinement Léonard STARCK, le président de l’association ANARK’HATTOCK qui tient également à remercier au nom de tous les membres de celle-ci, les musiciens, le public et Laurent et Marie du bar Hôtel des Hautes Vosges” pour leur gentillesse, leur volonté et leur bonne humeur. Un grand merci à tous en espérant se retrouver l’année prochain pour la deuxième édition du DEB’WATTCORE Festival...